L’équipe des Business Analysts. De gauche à droite. Au premier rang : Katrien Dickx, , Patricia Van Daele, Heidi Feraine, Laurence Ulrix, Gunther Hellebaut. Au second rang : Stefan Bossuwé, Ermin Crljenkovic, Karel Van Eeckhoutte, Colin Gotovitch, Axel De Nys, Pierre-Philippe Delmarcelle. En médaillon : Karlien Van Ongeval, Ludovic Diepdael.

    La fonction de Business Analyst vous intéresse ? Sachez qu’il existe un trajet de carrière pour évoluer vers cette fonction. Pour toutes les infos pratiques à ce sujet, contactez Nadine Dekoster.

    L’analyse business prend une importance croissante dans les projets. De nos jours, Smals dispose d’une équipe qui y est entièrement dédiée, alors que, jadis, les collègues qui s’adonnaient à cette activité le faisaient en plus de leur fonction de base.

    Patricia Van Daele, teamleader Business Analysts, et Karel Van Eeckhoutte, Chain Service Manager, nous décrivent la raison d’être du centre de compétences en Business Analyse.

    Découvrez aussi le témoignage de Katrien Dickx, une Business Analyst passionnée

    et le point de vue de Guy Van Hooveld, directeur du développement

    Comment définir le rôle des analystes business ?

    Les analystes business interviennent assez tôt dans la conception du projet. Leur rôle consiste à :

    • comprendre la problématique business de nos clients et de leurs parties prenantes
    • la traduire en besoins
    • proposer des pistes de solutions permettant d’atteindre les objectifs fixés

    Les analystes business ne sont pas uniquement orientés sur l’IT. Ils envisagent la situation de façon beaucoup plus large : l’organisation, les processus, les missions, les activités, les problèmes rencontrés,…

    Les solutions qu’ils proposent ne sont pas exclusivement informatiques. Ils peuvent aussi suggérer des améliorations de processus, par exemple.

    Les analystes business jouent un rôle de facilitateurs et de conseillers.

    Quelles sont les compétences requises pour être analyste business ?

    Il faut pouvoir analyser tous les aspects de la situation afin de la comprendre dans sa globalité et d’acquérir une bonne connaissance de l’environnement business.

    Il n’est pas indispensable d’avoir un profil technique.

    Les analystes business doivent être capables de pousser la réflexion à un haut niveau et de modéliser les processus ou les concepts.

    L’aisance relationnelle est un atout. Les analystes business sont appelés à devenir les interlocuteurs privilégiés de nos clients, à soutenir leurs intérêts en interne et à bien faire comprendre leurs besoins à nos équipes.

    Les analystes business jouent un rôle de médiateurs. La confiance occupe une place centrale dans leurs relations avec les clients.

    Dans quelles circonstances l’intervention des analystes business revêt-elle une importance particulière ?

    Les analystes business interviennent souvent lorsque nos clients vivent ou envisagent de grands changements : trajets de modernisation, fusion de services, digitalisation de processus papier, etc.

    Les analystes business accompagnent nos clients dans ces situations. Ils les soutiennent pour affiner leur vision, formuler la mission et trouver les meilleures solutions.

    Leur intervention est cruciale pour préparer le terrain et concevoir des projets qui seront stables car ils auront été bien réfléchis.

    À quels défis les analystes business sont-ils confrontés ?

    Au moment de commencer leur analyse business, ils n’ont pas nécessairement d’expertise dans le domaine concerné.

    Ils rencontrent beaucoup d’interlocuteurs qui ont chacun leurs propres avis et attentes. Il est essentiel qu’ils posent les bonnes questions et apportent un point de vue critique et neutre.

    Ils captent une grande quantité d’informations qu’ils doivent ensuite comprendre et traiter. Pour ce faire, ils utilisent les méthodologies mises au point chez Smals en matière d’analyse business.

    Le trajet à suivre pour aboutir aux solutions high level n’est pas toujours bien défini. Cela dépend de la situation et les analystes business doivent s’y adapter, ce qui requiert une grande flexibilité.

    Les processus à améliorer s’arrêtent rarement à la frontière d’une institution.

    Comme les analystes business sont actifs dans tous les organismes, ils sont dans une position idéale pour envisager la réorganisation des processus interinstitutionnels.

    Les analystes business favorisent-ils le recours à la réutilisation ?

    Bien sûr. D’abord parce que leur position leur donne une bonne vue sur le fonctionnement et l’évolution des secteurs de la sécurité sociale et des soins de santé.

    Ensuite, parce qu’étant actifs chez tous nos membres, ils sont à même de détecter les interfaces entre différents domaines et le potentiel de réutilisation qu’offrent des solutions déjà existantes.

    Enfin, parce qu’ils connaissent bien les éléments réutilisables disponibles dans le Software ReUse Catalogue.

    Les analystes business sont les ambassadeurs de la réutilisation au sein des projets. Ensemble, ils ont la vue la plus large sur le potentiel du ReUse.

    Comme ils s’impliquent assez tôt dans la conception des projets, ils peuvent proposer aux clients, dès le départ, les composants réutilisables qui apporteront une plus-value.

    Grâce à la coopération et à l’échange d’informations entre analystes business, il est plus aisé de dégager des pistes de solutions transversales aux services et aux institutions.

    La fonction de Business Analyst vous intéresse ? Nous souhaitons élargir les rangs de notre centre de compétences. Contactez Patricia Van Daele.

    Découvrez le témoignage de Katrien Dickx, une Business Analyst passionnée

    et le point de vue de Guy Van Hooveld, directeur du développement

    Lisez aussi notre article sur BA4gov, la communauté des Business Analysts

    1 2 3

    Comments are closed.