Smals collabore activement à la lutte contre le coronavirus, par le biais de diverses initiatives.
Savez-vous par exemple que :

  • Smals participe au contact tracing régional. Nous procurons la plateforme technique à partir de laquelle les opérateurs peuvent contacter les citoyens.
  • Smals a mis moins de 10 jours pour mettre sur pied la plateforme de contact tracing. Tout devait aller très vite (mise en place de l’infrastructure, attribution du cahier des charges, développement et configuration des applications…). En raison d’une évolution constante des besoins, certains composants ont été remplacés durant l’été afin de mieux répondre aux évolutions futures. Même lors de ces adaptations, la continuité a été assurée.
  • Smals fournit quotidiennement des chiffres à propos du fonctionnement du contact tracing. Ces chiffres sont utilisés pour ajuster la stratégie de test si nécessaire.
  • Smals assure le support opérationnel du centre de contact Coronavirus. Chaque jour, y compris les week-ends et les jours fériés, un collaborateur de Smals occupe le centre de contact afin d’intervenir rapidement en cas d’incident.
  • Toutes les personnes impliquées dans le contact tracing peuvent contrôler le bon fonctionnement de la plateforme. À cet effet, Smals a développé une page de statut reprenant toutes les informations essentielles.
  • Des SMS peuvent également être envoyés à partir de la plateforme de contact tracing. Un SMS est envoyé pour informer les personnes qu’elles vont être appelées ou pour envoyer des codes d’activation PCR.
  • Smals a développé une application pour les médecins et les centres de test leur permettant de rechercher eux-mêmes un code PCR. Ils peuvent ainsi indiquer si le test a bien été effectué. Cette application est également utilisée dans le « village de test » d’Anvers, sous forme de service web.
  • Smals a développé une application pour identifier les écoles, hôpitaux, maisons de repos… avec lesquels une personne contaminée a été en contact.
  • Smals a mis sur pied un site web avec des modules d’e-learning et une rubrique FAQ pour aider les agents du centre de contact. En outre, Smals aide le comité de rédaction à tenir le contenu à jour.
  • Il est également possible d’appeler le centre de contact. Initialement, la plateforme était uniquement destinée à appeler les personnes, mais depuis la fin du mois de juillet, tout le monde peut appeler le centre de contact. Smals a pour cela effectué les ajustements nécessaires. L’appelant est immédiatement redirigé vers la bonne région, qui peut demander efficacement le dossier de la personne concernée.
  • Smals a adapté la plateforme en un temps record à l’arrivée de la deuxième vague. Cela permet de traiter les données et de contacter les personnes plus rapidement. L’adaptation de la plateforme a été un véritable exploit car elle ne pouvait pas compromettre la continuité. Sciensano devait, en permanence, pouvoir continuer à traiter une partie des données.
  • Nous avons élaboré un « Passenger Locator Form« . Quiconque vient de l’étranger en Belgique indique dans ce formulaire où il a voyagé, avec qui… Ces données sont transmises au SPF Santé publique, où il est décidé de faire tester et de placer en quarantaine certaines personnes.

Merci à tous les collègues qui ont contribué à ces réalisations !

Les commentaries sont fermés.