Fin avril 2020, le mainframe BS2000 a mis fin à sa carrière chez Smals, après 38 ans de bons et loyaux services. Une telle carrière mérite bien sûr que l’on s’y intéresse. Vous trouverez ci-dessous de plus amples informations sur le mainframe, sur ses services et sur les raisons pour lesquelles il a tiré sa révérence après presque quatre décennies.

Les débuts

En 1982, le BS2000 a succédé à un autre mainframe, le BS… 1000. Ce fut le début d’une évolution vers plus d’interactivité dans l’informatique. L’arrivée de la nouvelle génération de BS (abréviation de « Business Servers ») s’imposait pour suivre l’évolution de l’informatique.

En effet, nous assistions à une multiplication des activités, des applications… Notre business s’est donc développé également et grâce au nouveau mainframe, Smals a pu continuer à faire ce qu’elle fait depuis toujours : fournir des services de pointe modernes à ses membres.

À quoi servait le mainframe précisément ?

La croissance des activités et des applications nécessitait l’acquisition d’un nouveau système. Mais qu’est-ce qu’un mainframe au juste ? Pour faire simple : il s’agit d’une sorte de serveur qui permet d’exécuter avec une grande précision de lourdes transactions « en masse ». L’avantage résidait dans le remplacement des obsolètes cartes perforées par des terminaux interactifs.

Ainsi, divers processus business ont pu être exécutés sur le BS2000 pendant des années. En effet, le mainframe assurait un traitement sûr et fiable de toutes les données. À titre d’exemple de processus business, nous pouvons citer les bons de cotisations pour l’assurance maladie ou la LATG, remplacée en 2003 par la DmfA, la déclaration multifonctionnelle. Cette dernière permet à l’employeur de déclarer les données de rémunération et de temps de travail de ses travailleurs. Ces données peuvent ensuite être utilisées par toutes les institutions de la sécurité sociale.

Ce ne sont bien sûr que quelques exemples. La liste des processus business se poursuit avec, entre autres, la gestion du cadastre des pensions de l’INAMI, la gestion des applications DIMONA et de la CAAMI… La liste exhaustive des processus business est trop longue pour être énumérée ici, mais il est évident que le mainframe a joué un rôle essentiel dans le développement des activités de Smals et de ses membres.

Comme Smals travaillait avec ce mainframe depuis des années, elle avait acquis une expertise internationale. Même Fujitsu, fournisseur du BS2000, sollicitait les conseils de Smals quant au mainframe !

Dernières années et retraite

Un tel mainframe offre donc de nombreux avantages, mais présente également un inconvénient de taille, à savoir qu’il s’agit de systèmes très « fermés ». Cela signifie qu’un mainframe IBM n’est pas compatible avec un mainframe Philips ou Fujitsu, de sorte que vous dépendez d’un fournisseur particulier pour, par exemple, le support et les mises à jour.

Bien sûr, la technologie évolue sans cesse. Et tout comme, en 1982, le BS1000 a été remplacé par le BS2000, à la fin du mois d’avril 2020, le mainframe a fait place à une nouvelle technologie.

Le fournisseur Fujitsu a décidé de ne plus supporter la technologie sous-jacente au mainframe à partir de 2023. Toute la « connaissance » stockée dans le BS2000 devait donc être migrée dans ce délai. Après plusieurs preuves de concept, la migration a pu débuter en 2015. Il s’agissait d’une migration complexe comportant des défis multiples, qui a pu être réalisée sans problème.

Que nous réserve l’avenir ?

La technologie BS2000 a été transférée vers des serveurs standard modernes de Linux.  En revanche, les composants business du mainframe (les programmes et les banques de données) ont été conservés dans les technologies classiques : Adabas, Cobol et Natural, pour les connaisseurs.

Les avantages sont nombreux : moindre coût, flexibilité accrue entre les serveurs et aucune dépendance envers un fournisseur particulier (comme c’était le cas avec le mainframe)… En outre, les technologies modernes permettent de recruter plus facilement des personnes possédant les connaissances adéquates.

L’ancien mainframe BS2000
L’ancien mainframe BS2000
Un serveur standard moderne de Linux

Les commentaries sont fermés.