Tom De Keukelaere, System Administrator

Quelle impression cela te fait-il de revenir au bureau ?

« Je suis extrêmement content de retourner sur site, même si c’est encore de façon limitée. D’abord, pour retrouver des gens de mon équipe mais aussi, parce que je préfère travailler au bureau. Pour moi, il est important de maintenir une séparation nette entre le travail et la maison. En temps normal, je ne fais pas de télétravail, sauf pour mes gardes. Avec le retour au bureau, il est également très agréable de revoir des collègues d’autres équipes, avec lesquels on ne collabore pas mais que l’on aime fréquenter. »

Quand avais-tu rencontré physiquement ton équipe pour la dernière fois ?

« Au complet, c’était en mars 2020. Au cours de l’été qui a suivi, j’ai retrouvé certains collègues au bureau mais d’autres n’y sont pas venus pour raisons de santé. Notre service fonctionne parfaitement, même quand tout le monde est en distanciel. Notre teamleader nous laisse donc le choix. Je me mets d’accord avec un ou deux collègues pour venir le même jour sur site, en veillant à ne pas dépasser une occupation maximale de 20%. »

Comment as-tu vécu le confinement ?

« Dire que je l’ai vécu positivement serait mentir, même si je suis convaincu qu’il était indispensable pour contenir la propagation de l’épidémie. Après quelque temps, j’en avais vraiment assez de rester dans mon appartement. Heureusement, j’apprécie la marche, seul ou avec un camarade. J’ai donc intensifié la pratique de cette activité. En revanche, mon autre hobby a été réduit à peau de chagrin : j’aime aller voir des matches de football. Je supporte le club de Bruges. En un an et demi, je n’ai pu assister qu’à un seul match ! »

Comment vois-tu l’équilibre entre le télétravail et le travail sur site ?

« Pour moi-même, je ne vois aucun avantage dans le télétravail. Je vis seul. J’habite à trois minutes à pied de la gare et le trajet en train ne me prend que 30 minutes. J’aime changer d’environnement et me rendre à Bruxelles tous les jours. Au retour, je mets le trajet à profit pour clôturer mentalement ma journée de travail et me détendre. Ainsi, quand j’arrive chez moi, je suis prêt à profiter pleinement de mon temps libre. Mais je comprends très bien qu’il en va tout autrement pour les collègues qui ont de longs trajets ou qui vivent en famille. Dans leur cas, le fait de travailler de la maison une partie de la semaine est très précieux. Pour ma part, je trouve normal de laisser le télétravail à ceux et celles qui l’apprécient et qui en ont l’utilité. »


1 2 3 4 5 6

Les commentaries sont fermés.