Manon Lambot, Gestionnaire de dossiers

Quelle impression cela te fait-il de revenir au bureau ?

« Cela fait du bien de changer d’environnement et de revoir les collègues. Nous apprécions d’être à nouveau entourés de gens. Depuis le 9 juin 2021, nous revenons au bureau une fois par semaine et nous nous concertons pour y être le même jour. Sur le plateau, grâce au système d’affichettes avec le pouce vert, nous respectons facilement les consignes de sécurité et la distanciation sociale. C’est agréable et sans stress. »

Quand avais-tu rencontré physiquement ton équipe pour la dernière fois ?

« En été 2020, nous étions revenus trois ou quatre fois au bureau. Mais cela n’a duré qu’un mois. Après, nous sommes tout le temps restés à la maison. J’ai été recrutée chez Smals en octobre 2019. J’ai fréquenté mes collègues pendant six mois seulement, avant d’être en télétravail maximal. »

Comment as-tu vécu le confinement ?

« Pour moi, le premier confinement n’a pas été facile. Ma fille n’avait qu’un an et demi. Pendant un certain temps, elle n’a pas pu aller à la crèche et restait avec moi à la maison pendant que je travaillais. C’était une situation particulière à laquelle il a fallu s’habituer. »

Comment vois-tu l’équilibre entre le télétravail et le travail sur site ?

« Lorsque la crèche a rouvert ses portes, je me suis rendue compte que le télétravail peut s’avérer pratique et qu’il se combine bien avec la vie de famille. Je peux facilement aller déposer et rechercher ma fille à la crèche. Le fait de pouvoir accomplir certaines tâches ménagères pendant la pause de table libère du temps le soir. En outre, il est généralement plus facile de se concentrer à la maison. J’apprécie toutefois énormément le contact avec mes collègues. Si je pouvais choisir, j’aimerais travailler à mi-temps au bureau et à mi-temps à la maison, ou éventuellement un peu plus au bureau qu’à la maison. Je pense qu’il y a moyen de trouver un bel équilibre. »


1 2 3 4 5 6

Les commentaries sont fermés.