Par sa variété, sa longue carrière de 42 ans est une véritable mosaïque. Avec la retraite, elle se consacre dorénavant à temps plein, et bénévolement, à la gestion d’une entreprise. Faisons quelques pas aux côtés de Michèle Leclercq pour découvrir une collègue pleine de contrastes. 

Des débuts comme hôtesse de l’air…

Michèle commence sa carrière à la Sobelair, en tant qu’hôtesse de l’air. Afin d’être plus disponible pour son fils, elle décide ensuite de travailler en agence de voyage. 

Toujours à la recherche de nouveaux défis, elle se lance comme indépendante et ouvre, à Overijse, un magasin d’objets de décoration qu’elle baptise « Pastel ». Elle y développe une clientèle internationale.

Guidée par son goût des affaires, elle devient commerciale pour une firme néerlandaise. Elle soutient la distribution en Belgique, au Luxembourg et aux Pays-Bas de différentes marques : Crabtree & Evelyn, Beatrix Potter, Paddington Bear. Elle met ensuite ses talents commerciaux à la disposition de Pia International, pour distribuer des peluches sur le marché français.

Sa carrière prend un nouveau tournant lorsqu’elle entre comme gestionnaire de dossiers chez Europ Assistance. Elle enchaîne en travaillant pendant 3 ans pour CIMIRe. Cette asbl est chargée de collecter, de gérer et d’identifier les données de carrière des travailleurs salariés.  

 En 2010, elle est recrutée par Smals et détachée au SFPD, le Service fédéral des pensions, comme gestionnaire de dossiers et hôtesse d’accueil. 

Je suis ravie d’avoir terminé ma carrière en travaillant 10 ans pour Smals. C’est un employeur exemplaire, trop peu connu du monde extérieur. Les conditions y sont excellentes.

Un autre job à temps plein

Michèle voit la pension comme une opportunité d’être encore plus active. Il y a trois ans, elle a créé pour son mari une entreprise de construction.

Nous effectuons des travaux de décoration intérieure : peinture, plafonnage, pose de parquets… Mon mari est un véritable orfèvre. Je suis très fière de ses réalisations.

Michèle se réjouit de prendre part à l’aventure. Elle assure la comptabilité, met au point les devis… Elle envisage d’arrêter lorsqu’elle aura 70 ans. 

Mes loisirs ? Ils consistent à conclure des affaires ! Je n’ai pas le temps pour autre chose mais cela ne me dérange pas. Ce travail m’amuse beaucoup.

Toujours la passion du voyage

Michèle a beaucoup voyagé dans sa vie. Elle aimerait retourner partout… et notamment aux Antilles, plus précisément à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe et à Fort-de-France en Martinique. Elle voudrait aussi revoir certains coins d’Afrique, comme le Rwanda et le Sénégal. 

Ce n’est toutefois pas une urgence primordiale. Notre grande maison, dans la région de Namur, nous occupe beaucoup.

Tout recommencer

Si Michèle pouvait exaucer un vœu, ce serait de tout recommencer. Une nouvelle vie, d’autres découvertes, une curiosité sans borne à rassasier…  

Nous vous souhaitons une retraite palpitante, Michèle !

Le Château des Milandes est situé à Castelnaud-la-Chapelle, en Dordogne. Il a été la  propriété de Joséphine Baker. L’artiste y a vécu avec les douze enfants de toutes origines qu’elle avait adoptés.  Michèle aime beaucoup ce château pour sa situation et sa quiétude. On y donne des spectacles de fauconnerie, un art qui la passionne.

Les commentaries sont fermés.