Elsa Rameau, développeur Java, équipe DmfA-ONSS & Applications ex-Dibbis

Comment tout a commencé ?

Je cherchais un hobby qui m’éloigne des écrans et me permette de créer des choses utiles. Suite à une discussion avec une collègue qui avait de très bonnes idées, fin 2019, j’ai décidé de me lancer dans la couture.

Au début, j’ai appris en autodidacte, puis j’ai suivi quelques cours un dimanche matin sur deux. Les leçons ont été suspendues à cause de la crise sanitaire. J’ai donc continué à me former via des tutoriels en ligne et des livres.

Pourquoi je couds ?

Mon atelier est mon refuge. La couture me permet de m’évader, de laisser libre cours à mon imagination. Les idées partent dans tous les sens : dès que je vois un projet qui me plaît, je le note dans ma TO-DO list qui ne cesse de s’agrandir. J’aime avoir en main le résultat de mon travail et créer des pièces qui correspondent à mes envies.

Le temps que j’y consacre dépend de mon humeur, de mes autres activités, de la vie familiale,…

Ce que j’aime faire ?

Je réalise des accessoires qui permettent de réduire nos déchets à la maison : des wraps pour emballer les sandwichs, des sacs de congélation, des sacs à goûter, des cotons démaquillants… Covid oblige, j’ai également élaboré des masques.

Les réalisations dont je suis la plus fière ?

Comme la cause du zéro déchet me tient à cœur, je suis fière de mes réalisations en la matière. Mes accessoires ne sont peut-être pas les plus charmants mais ils atteignent leurs objectifs et c’est ce qui compte !

Quelques réalisations d’Elsa. Sac gris uni au centre : sac de congélation, les autres : emballages pour tartines, pour sandwich ou pour collation.

Mes prochains projets ?

J’ai une collection de sacs et j’aime forcément certains plus que d’autres. Je me suis récemment lancée dans la réfection d’un sac que j’ai et dont le modèle n’est plus fabriqué. J’en change tout le cuir. Cela me prendra quelque temps mais après, il sera comme neuf.  

Les conseils que je donnerais à un(e) débutant(e) ?

Étant moi-même débutante, je lui dirais de ne pas se décourager ! Certains projets sont très techniques ou difficiles mais, comme dans tout, on apprend de ses erreurs et on progresse.

Echarpes en coton doublées en polaire réalisées par Elsa Rameau

1 2 3 4 5 6 7

Les commentaries sont fermés.