POOM : le point de vue de Philippe Benoît

Conseiller général à l’ONSS

Derrière le terme “POOM”, il y a une double dimension. Le POOM, c’est un rapport, dont on ne peut assez souligner l’importance. Mais c’est aussi une concertation mensuelle entre les responsables de la production chez Smals et les responsables de l’ONSS.

Le rapport POOM : une image complète mois par mois

Le rapport POOM donne une image complète, mois par mois, de l’appui informatique offert par Smals à l’ONSS. Cela englobe les activités de production, mais aussi les projets menés pour aboutir à cette production et pour l’optimiser en permanence.

Ce suivi rapproché des travaux permet de déceler la moindre faille. Nous pouvons donc anticiper certains problèmes et prendre des mesures proactives pour les éviter.

La réunion POOM : une concertation parfois tendue mais constructive

La réunion POOM favorise la compréhension mutuelle. C’est l’un de ses grands atouts. Elle crée le dialogue entre des profils très différents : chez Smals, des responsables plutôt axés sur la technique et l’opérationnel et, à l’ONSS, des interlocuteurs concentrés sur les objectifs et les aspects fonctionnels.

Les discussions qui ont lieu sur la base du rapport POOM ne sont pas toujours faciles. Quand une application connaît des problèmes techniques, cela peut ralentir ou empêcher le travail des agents de l’ONSS, avec des impacts possibles sur les clients de l’Office. Certaines réunions sont donc plus difficiles que d’autres. Mais tous les acteurs présents ont la volonté de chercher constructivement des solutions et de s’accorder sur les priorités.

En conclusion

Avec Smals, l’ONSS assume des missions cruciales vis-à-vis de la sécurité sociale. Le suivi de la production est essentiel. Nous apprécions donc énormément le fait que le rapport POOM présente à la discussion des données riches et complètes.


1 2 3

Les commentaries sont fermés.